NEWSLETTER

MONO

CHROME

Mais pas monotone

Un style monochrome, ça se travaille. Cela peut vite tourner au désastre visuel, comme notre Britney aux VMA de 2001. L’exercice se complique d’autant plus que l’on nous ressasse depuis que l'on a commencé à s'habiller seule, cette fameuse phrase qui résonne encore dans notre tête le matin devant le placard « Pas plus de trois couleurs ». Après s’être demandé si le noir et le blanc comptaient comme de vraies couleurs, on abandonne souvent l’exercice.

Et si la règle c’était « Pas plus d’une couleur » ?

Mode, design, concept store et même food, la couleur unique fait son show et se décline sur tout ce qu’elle touche. Pour faire partie des adeptes de cette pratique osée mais percutante, on envisage le monochrome soit d’une seule et même couleur, de la tête aux pieds et du sol au plafond, soit en camaïeu d’une teinte possédant de nombreuses déclinaisons. Notre conseil : misez sur des couleurs vibrantes et jouez les effets de surfaces. Mate, brillante, laquée, veloutée, gommeuse, satinée, grainée, transparente, opaque, lisse… Une couleur se décline aussi par ses finitions.

Attention, cette tendance s’applique uniquement à la couleur. Abandonnez tous rêves de total look matières ou motifs. On dit non au club denim, au 100% léopard et à l’intégrale cuir. Aussi bien sur vous que chez vous.